Qui suis-je ?

Lorsque l'on me demande de me présenter, je ne sais jamais par quoi commencer. Du moins, je ne sais jamais quelle casquette me définit le plus.

Je suis le fils de Fatima. Cet être à qui je dois tout. Celle qui représente pour moi le combat, la force, la patience et la sagesse. Elle est à mes yeux un mélange de tous ces grands hommes et femmes qui ont changé le monde. Parce qu'elle a incontestablement changé le mien.

Et puis il y a cet homme courageux, mon père Mekki Mohamed Ahidar, que Dieu a rappelé à lui. Celui qui m'a inculqué la justice et le devoir d'humilité. Celui qui me rappelait sans cesse à quel point il était important de faire le bien autour de  soi, sans ne rien attendre en retour. Mais je suis également le fils ainée d'une famille de 3 frères et 5 sœurs.
Père de 5 fabuleux enfants, tous les matins à leur côté marquent le début d'histoires, d'aventures et d'étonnements qui égayent mon quotidien et rendent chaque jour si spécial. Je suis aussi l'époux d'une femme exceptionnelle, Nathalie. Depuis notre mariage, ce sont à ces cotés 23 années d'amour et de combats que l'on a menés ensemble, main dans la main. Elle est incontestablement mon pilier et mon soutien depuis le début de ma carrière en politique.

Et puis, je suis aussi moi. Fouad Ahidar, né à Malines le 13 octobre 1973, le 1er fan du film « Fist » et celui qui ne se lassera jamais de lire le « Gone du chaaba ».

J'aime aussi écrire. Je resterais des heures posé à écrire, à ne plus en voir le temps passer. Me replonger dans les moindres détails de mes années d'engagement, toutes animées d'histoires et d'expériences parfois inimaginables, afin de poser sur papier tout ce que ma mémoire n'a jamais oublié.

Je suis également un amoureux de mon pays, la Belgique, pays dans lequel j'ai ouvert les yeux et pour lequel je voue mon principal engagement : plus de justice et d'équité. Un combat que je mène depuis les débuts de ma carrière professionnelle en tant qu'assistant social puis depuis plus de 20 ans en politique. Révolté contre toutes les formes d'injustices, je rêve de ce monde sans discriminations, ou chacun aurait le droit de vivre en toute liberté, d'avoir de quoi subvenir à ses besoins et de bénéficier d'un logement décent.

Mais je n'oublie pas non plus d'où je viens. Je porte en moi l'histoire de mes ancêtres et mon reflet me le rappelle tous les jours. Je reste un fils d'immigré qui porte en lui l'amour de son pays d'origine, le Maroc.Puis par-dessus tout, je suis un être qui aime les gens, le contact humain. J'aime ce qu'ils m'apportent, ce qu'ils sont et ce qu'ils me donnent. Du courage, de l'humanité et du soutien.

Mon Parcours en Politique

Après mes études et  plusieurs années comme animateur de rue, je décidé,en tant qu’assistant social,de me spécialiser dans le droit des étrangers. Après plus de 8 ans dans ce secteur, je rejoint en 1999 le cabinet du ministre de la culture et de la jeunesse Bert Anciaux. J'y passe trois années pour le suivre ensuite au sein de son cabinet fédéral où je suis  en charge des dossiers de la Coopération au Développement ainsi que de l'ensemble des dossiers relatifs à l'économie sociale.

En 2003, fort de mon expérience de terrain et désormais familier au monde politique, je me présente au Sénat. Ce sont plus de 25.000 électeurs qui me feront confiance. Force me sera de croire que mes concitoyens me donnent une mission. Une mission aussi belle de par la confiance de mes électeurs que lourde quant à la responsabilité qui m'incombe à présent.

En 2004, Je suis élu pour le Parlement Bruxellois et pour le Parlement Flamand. Le cumul n'étant pas autorisé en Belgique je choisis de siéger au Parlement Bruxellois. J'y deviens rapidement pour mon parti le spécialiste du Logement, de la Propreté Publique, des affaires Sociales, de la Prévention, de l'enseignement et de la sécurité. Je suis également tout le dossier concernant le temporel du culte musulman.

En 2006, je rentre au conseil communal de la commune de Jette.

En 2009, nous sommes réélus pour 5 années avec 50% de voix en plus, ce qui raffermira mes convictions et consolidera mes positions. En juin 2014, je suis élu pour siéger au poste de 1er Vice-Président du parlement bruxellois pour une durée de 4 ans.

Mon Programme

Les valeurs que je défends et le programme que je porte sont celles que je partage avec mon parti.

A cet effet, retrouvez notre programme détaillé sur :

www.s-p-a.be/standpunten/.