Fouad Ahidar vise le poste de ministre

Fouad Ahidar parie sur ces élections législatives afin de pouvoir apporter, dit-il, des changements positifs au niveau de plusieurs secteurs sociaux.

Parmi les candidats figure Fouad Ahidar, homme politique belge d’origine marocaine, et premier musulman élu à occuper le poste de 1er vice président du parlement bruxellois. Issu du quartier populaire de Molenbeek, Ahidar a dirigé pendant plusieurs années la maison des jeunes, où plusieurs activités culturelles et sportives étaient organisées en vue d’épargner aux jeunes les chemins de la délinquance et de la dérive sociale.

En 2014, il avait été élu vice-président du Parlement de Bruxelles où, pour la première fois, douze Belges d’origine marocaine avaient intégré l’institution. Il était d’ailleurs l’un des seuls à maîtriser parfaitement la langue néerlandaise.

Fouad Ahidar parie sur ces élections législatives afin de pouvoir apporter, dit-il, des changements positifs au niveau de plusieurs secteurs sociaux.

Marié à une Belge convertie à l’islam avec laquelle il a eu cinq enfants, Ahidar a milité, alors qu’il occupait le poste de conseiller ministériel en charge de la coopération et du développement avec les pays du Maghreb et d’Afrique, pour que le Maroc ait un statut avancé avec la région flamande.

D’origine rifaine, il s’était rendu dans la région d’Al Hoceima, notamment à Imzouren, au plus fort du mouvement du Hirak du Rif et il avait promis à l’époque de ramener des investisseurs belges.

Source : - "Bladi net"