Jette: «Le bémol est l’insécurité»

il y a eu en 2016 près de 400 cambriolages dans la commune. Et la commune a peur d’avoir cette étiquette de commune en insécurité mais les gens le sentent et le vivent »

Fouad Ahidar est conseiller communal sp.a dans l’opposition à Jette. « La commune de Jette est une commune où il fait bon vivre et agréable mais il y a des problèmes comme dans toutes les communes. Le bourgmestre a vraiment envie que les Jettois se sentent bien dans la commune. J’ai toujours fait de l’opposition positive », avance d’emblée Fouad Ahidar.

« Le bémol pour moi est le problème de l’insécurité. Quand on voit les chiffres, il y a eu en 2016 près de 400 cambriolages dans la commune. Et la commune a peur d’avoir cette étiquette de commune en insécurité mais les gens le sentent et le vivent », commente-t-il. « Le deuxième bémol est la gestion des logements sociaux. Aujourd’hui, les logements sociaux sont en cours de rénovation mais cela dure beaucoup trop longtemps. On a l’impression que les échafaudages ont toujours été là. On se demande si c’est une œuvre d’art qui là comme ça », sourit Fouad Ahidar.

« À Jette, les chantiers demandent trop de temps. Soit il y a une mauvaise coordination entre la Région et la commune soit en interne. Le tram 9 n’y est pas pour rien mais le temps que cela prend ce n’est pas rien », poursuit-il. « Le centre sportif donne un nouveau souffle dans le quartier. C’est une belle réalisation », avance encore l’élu sp.a.

Le projet de la nouvelle mosquée est porté par Fouad Ahidar. « J’apprécie que le bourgmestre soit resté neutre dans le dossier de la mosquée alors qu’on avait le MR et Geoffrey Lepers très négatif et agressif. Ce comportement me dégoûte. Il n’a pas sa place dans le collège. Il est dans ce collège la seule tache d’arrogance », précise-t-il. Fouad Ahidar sera candidat en 2018 et est en discussion avec le PS pour être la tête de liste sp.a-PS aux prochaines élections.

La capitale