L’incroyable transformation de Fouad Ahidar: il a perdu 46 kilos

« J’étais à 173 kilos et aujourd’hui, je suis à 127 »,

Fouad Ahidar, député bruxellois (sp.a) et conseiller communal suit un régime depuis six mois. Il a perdu 46 kilos. La raison ? Un problème de résistance à l’insuline l’a obligé à perdre rapidement 15 à 20 kilos. Il nous parle de son nouveau look.

Le député bruxellois et vice-président du parlement, FouadAhidar, a perdu 46 kilos en six mois. « J’étais à 173 kilos et aujourd’hui, je suis à 127 », nous avance-t-il fièrement. « En janvier, je suis allé chez le médecin. Je faisais de la résistance à l’insuline comme j’étais en surpoids. J’avais un risque

de diabète sévère. Il m’a dit qu’heureusement mon pancréas fonctionnait convenablement. Mais j’avais trop de graisse autour du ventre. Soit je perdais rapidement entre 15 à 20 kilos soit je devais faire des injections d’insuline quatre fois par jour pour faire descendre le taux de sucre. Je ne voulais pas de l’insuline. J’ai décidé de suivre un programme sportif », nous explique Fouad Ahidar.

Depuis janvier, peu importe la météo, il vient au parlement à pied ou de temps en temps à vélo. « C’est un peu plus de 6 kilomètres de chez moi à Jette jusqu’au parlement. Je me lève à 6h pour la prière et puis je mettais mes écouteurs sur les oreilles et je marchais. Comme je connais du monde, c’est chouette car les gens me saluent. Au début, je mettais 1h et 5 minutes. Aujourd’hui, je mets 42 minutes. Mon objectif a été de faire un peu moins chaque fois. C’était difficile car au début je transpirais beaucoup », raconte le député bruxellois.

« Je m’entraîne également avec un ami dans une salle. On fait de la boxe et de la corde. Ces entraînements me donnent une telle énergie que j’ai envie de manger moins. Le week-end, je vais également faire une balade en forêt avec ma femme qui adore marcher. J’ai également banni toutes les boissons gazeuses. Je bois beaucoup d’eau. J’ai même une application qui m’alerte chaque fois que je dois boire un verre d’eau dans la journée. J’ai pris un vélo électrique avec lequel je fais tous mes déplacements. J’ai retiré le stress de devoir trouver une place pour me garer », précise celui qui est également conseiller communal à Jette.

Il n’est pas le premier mandataire politique à faire régime. On se souvient de la spectaculaire transformation physique de Bart De Wever (N-VA) ou encore de celle de l’échevin Stéphane Tellier (MR) à Berchem-Sainte-Agathe. Ou plus récemment de Jan Jambon. « Le surpoids ne m’a jamais dérangé. J’ai toujours été actif. On ne voit pas le

gros Fouad mais le gars souriant, sympathique. Par contre, il est vrai que dans un studio de télévision, je suis toujours celui qui transpirait. Cela n’est pas top. J’ai donc envie de me relooker. La campagne va être difficile mais j’espère que les gens vont toujours me reconnaître sur les affiches », souligne-t-il.

« J’ai encore 10 à 12 kilos à perdre. Je ne cherche pas à faire 80 kilos. De plus, j’ai les os lourds », précise-t-il. Motivé par les nombreux messages de soutien qu’il reçoit, Fouad Ahidar va maintenant devoir se racheter de nouveaux vêtements et faire ajuster ses costumes à sa nouvelle silhouette.